Éveux et son patrimoine

Contact : Albert VOGE, Président

2021 -2022

Conférences sur l’art moderne et contemporain : Le cycle de conférences sur l’art moderne et contemporain animées par le frère dominicain Marc CHAUVEAU, historien de l’art, organisé par notre association en partenariat avec la Municipalité va reprendre à l’automne. Ces conférences ont lieu salle d’animation Le Corbusier à la Mairie à 20 h 30 (Participation libre aux frais)

Les dates et thèmes proposés sont :

  • Vendredi 15 octobre 2021 : Le renouveau de la tapisserie moderne et contemporaine des années 1960 à nos jours.
  • Vendredi 5 novembre 2021 : César, sculpteur majeur de la seconde moitié du 20ème siècle
  • Vendredi 26 novembre 2021 : Mère Geneviève GALLOIS, une bénédictine artiste
  • Vendredi 17 décembre 2021 : La Chapelle d’Hem : Rouault, Manessier, Dodeigne. L’histoire d’une commande d’un mécène esthète dans les années 1950.
  • Vendredi 14 janvier 2022 : Hartung et l’abstraction lyrique
  • Vendredi 5 février 2022 : Les magiciennes de la terre. L’art et la nature au féminin

Un peu d’histoire

Il n’y avait autrefois aucune Association du Patrimoine à Éveux. Certains savaient que M. Émile BERTHOLON avait effectué de nombreuses recherches sur l’histoire d’Éveux. Ses travaux restaient dans la sphère privée. Lorsqu’il fut envisagé de restaurer l’église, il devint évident qu’il était nécessaire d’avoir une association pour épauler la municipalité dont Mme Renée MANTELIN était maire. C’est en 1991, sous l’égide de M. Robert RAMEL qu’elle fut créée. Il en fut son Président efficace et dévoué jusqu’en 2006. Depuis, M. Albert VOGE lui a succédé.

L’association, dans ses statuts, a pour mission la sauvegarde du Patrimoine religieux, culturel et artistique de la commune, de le mettre en valeur et de veiller à son entretien ou à sa restauration.

Sur le plan culturel, organisation avec la commune de conférences sur l’art moderne et contemporain et sur des thèmes médicaux liés à l’histoire.

Principales restaurations effectuées en partenariat avec l’association

L’Église Saint-Pierre d’Éveux

Les travaux de restauration de l’intérieur de l’église eurent lieu en 1996 (la commune, la paroisse et notre association ont contribué au financement de ces travaux). En 2003, c’était l’électrification des cloches suivi en 2004 par le changement du beffroi et la réfection des façades en 2009. Le vitrail du 15è siècle et le vitrail central du chœur ont été restaurés dernièrement. Notons que notre église est en partie du 15e siècle, elle fut agrandie en 1852 en construisant deux nefs latérales. En 1879 le clocher, à l’origine semblable à celui de Fleurieux-sur-L’Arbresle, fut surélevé et doté d’une flèche.L’église possède plusieurs objets classés (sculptures, tableau), un vitrail vraisemblablement du 15e et des vitraux de 1852 signés BARELLON.

Le four à pain du Morillon

En 1998, la commune décide de restaurer le four à pain du Morillon et d’acquérir une parcelle autour de ce four. Dès cette année-là les premiers travaux de nettoyage commencèrent. Au cours des années 1999 et 2000 des bénévoles de notre association et d’autres, après 850 heures de travail, ont restauré les murs, reconstruit le four et refait la toiture. La première fournée eut lieu le 17 juin 2001 lors de l’inauguration de cette belle restauration récompensée par le 1er prix du patrimoine du Conseil Général du Rhône. Depuis, le four est en activité plusieurs fois par an (randonnée, journée du Patrimoine, fête de village, Téléthon) grâce aux dévouement et compétences de nos boulangers bénévoles. En 2019, un abri bois a été construit pour stocker nos fagots confectionnés périodiquement après récupération de bois. Cet abri a été cofinancé par la commune, la C.C.P.A. et l’association.

La glacière de la Tourette

Construite au milieu du 18è siècle, la conservation de la glace récoltée l’hiver était très importante à l’époque, soit pour un usage médical, soit pour la confection de sorbets durant l’été dans les grandes propriétés. La restauration de la glacière de la Tourette, de 1998 à 2002, a nécessité plus de 500 heures de travail de bénévoles Elle a été possible grâce à son propriétaire de l’époque, M. Edmond LACROIX, des mécènes financeurs des travaux de professionnel pour la toiture, en particulier, la société CLAUGER de Brignais, spécialiste d’équipements en froid industriel et son dirigeant M. Paul MINSSIEUX. En 2003, cette initiative a été récompensée par le prix de la Fondation du Patrimoine. Aujourd’hui, la glacière fait partie du Domaine de la Tourette géré par les Frères Dominicains du Couvent Sainte-Marie de La Tourette. Le Couvent, œuvre de LE CORBUSIER, est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’U.N.E.S.C.O. depuis le 17 juillet 2016.

La cabane de vigne de la Côte

Ces cabanes témoignent du travail agricole d’autrefois, avec de longues journées de labeur, lorsque rentrer à la maison pour déjeuner était une perte de temps. Elles trouvent une deuxième vie comme abri pour randonneurs et pèlerins. Grâce au travail de vaillants bénévoles et au soutien de son propriétaire, M.Jean MILLOT, la cabane située au lieu-dit la Côte, à proximité d’un chemin de randonnée (antenne du chemin de Compostelle, itinéraire du Puy en Velay) a été entièrement restaurée en 2007. Elle fut la première d’une série de neuf cabanes restaurées sous l’égide de la C.C.P.A. et de l’Office du Tourisme du Pays de L’Arbresle. L’association Maisons Paysannes du Rhône, présidée par M.Pierre FORISSIER a été aux côtés de l’association pour la réalisation des 3 dernières opérations.

Retour sur 2020

Poursuite des conférences par le frère dominicain Marc CHAUVEAU : Ferdinand HODLER, peintre suisse et Victor VASARELY, l’univers des formes, de l’œuvre peinte à l’œuvre architecturée.

Abri bois au four à pain du Morillon et restauration de la croix de la place du Marronnier

L’association a participé financièrement à la rénovation
de la croix, place du Marronnier. Cette opération pilotée par
la commune a été réalisée par l’entreprise COQUAZ et BEAL :
le croisillon, le fût ont été déposés pour casser le socle béton
qui a été remplacé par un socle en pierre jaune.
Le coût total de l’opération est de 5844 € : la participation
financière a été de 1870 €, une subvention de 1169 € a été allouée
par la CCPA et le budget communal complète le financement
soit 2805 €.