Vacances de fin d’année : Programme d’animations de L’Archipel

A l’occasion des vacances de fin d’année, L’Archipel vous propose un programme d’animations et planning d’activités physiques pour satisfaire petits et grands.

Des activités pour les plus jeunes
Pendant les deux semaines de vacances scolaires, une activité fun boat est organisée tous les matins de 10h30 à 12h, du lundi au vendredi, dans le bassin ludique. Insubmersibles et faciles à manœuvrer, voici des petits bateaux dont les enfants voudront tous être le capitaine ! Cette activités est réservée aux moins de 10 ans.
Autre activité proposée : le parcours les gonflés, mis en place du lundi au jeudi, de 14h à 17h30 dans le bassin sportif. Venez tester votre agilité sur un parcours de plus de 17m : plateforme, montagnes, passerelle, toboggan. Activité réservée aux enfants de plus de 7 ans qui savent nager.

Mini-stages d’apprentissage de la natation
En parallèle, L’Archipel met en place des mini-stages d’apprentissage natation pour les enfants. Les séances auront lieu les matins, de 10h15 à 11h15, du lundi au jeudi, pour un coût de 60 €.
Informations et inscription à l’accueil de L’Archipel.

Des cours d’aquasport tout au long de la semaine
Un planning est mis en ligne pour les personnes souhaitant suivre des cours d’aquasport : du
lundi au vendredi, venez assister aux cours d’Aqua Douce, Aqua Bike, Aqua training…


Horaires d’ouverture

  • L’espace Aquatique est ouvert du lundi au jeudi de 10h à 20h, le vendredi de 10h à 16h & le dimanche de 9h à 13h.
  • Les espaces Forme et Bien-être sont ouverts du lundi au jeudi de 9h à 20h, le vendredi de 9h à 16h & le dimanche de 9h à 13h.
  • L’Archipel sera exceptionnellement fermé les samedis 25 décembre et 1er janvier.

+ d’infos

Monoxyde de carbone : comment prévenir les intoxications

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique qui touche chaque année plus d’un millier de foyers, causant une centaine de décès par an. Il peut être émis par tous les appareils à combustion (chaudière, chauffage d’appoint, poêle, groupe électrogène, cheminée…).


Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :

  • Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié.
  • Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement et à une bonne utilisation des appareils à combustion.
  • N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.
  • Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.
  • Ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.
  • N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.
  • Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation de votre logement, tout particulièrement pendant la période de chauffage : aérez au moins 10 minutes par jour et veillez à ne pas obstruer les entrées et sorties d’air de votre logement.


En savoir plus :

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/exposition-a-des-substances-chimiques/monoxyde-de-carbone

https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/attention-aux-intoxications-au-monoxyde-de-carbone-0

Grippe aviaire #2

Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, avait, par Arrêté Ministériel du 9 septembre 2021 décidé de relever le niveau de risque d’introduction du virus de l’IAHP par l’avifaune de négligeable à modéré en France métropolitaine. Cependant, de nombreux cas d’influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage migratrice ont été détectés ces derniers jours dont notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, Italie et en France.

En conséquence, l’emballement de la dynamique d’infection dans les couloirs de migration justifie l’élévation du niveau de risque à ÉLEVÉ et l’application des mesures de prévention prévues par l’arrêté ministériel du 16 mars 2016 dans tout le territoire métropolitain, par l’arrêté du 4 novembre 2021 avec pour conséquence :

  • La mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours dans toutes les communes.
  • L’interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation des volailles originaires des territoires concernés
  • Des conditions renforcées pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d’appelants.
  • L’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée de la France jusqu’au 31 mars.

Afin de mieux détecter l’apparition de cette maladies chez les oiseaux, les détenteurs non professionnels d’oiseaux en basse-cours doivent se déclarer en mairie ou par voie dématérialisée. https://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/lutter-contre-l-influenza-aviaire-498

L’influenza aviaire n’est pas transmissible à l’Homme par la consommation de viandes de volailles, œufs, foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire.