Mon environnement intérieur, ma santé – Monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique. Chaque année en France, près de 5000 personnes sont exposées à une intoxication au monoxyde de carbone et une centaine en décèdent.

Avant l’hiver, pensez impérativement à faire vérifier vos installations de chauffage par un professionnel qualifié.

https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/monoxyde-de-carbone

Contre les cambriolages, ayez les bons réflexes !

AU QUOTIDIEN

PROTÉGEZ LES ACCÈS
• Équipez votre porte d’un système de fermeture fiable, d’un moyen de contrôle visuel (oeilleton), d’un entrebâilleur.
• Installez des équipements adaptés et agréés (volets, grilles, éclairage programmé, détecteur de présence, systèmes d’alarme). Demandez conseil à un professionnel.


SOYEZ PRÉVOYANT
• Photographiez vos objets de valeur. En cas de vol, vos clichés faciliteront à la fois les recherches menées par les forces de l’ordre et l’indemnisation faite par votre assureur.
• Notez le numéro de série et la référence des matériels et biens de valeur.
Conservez vos factures.


SOYEZ VIGILANT
• Changez les serrures de votre domicile si vous venez d’y emménager ou si vous venez de perdre vos clés.
• Fermez la porte à double tour, même lorsque vous êtes chez vous.
• Faites attention à tous les accès. Ne laissez pas de clé sur la serrure intérieure d’une porte vitrée.
• Avant de laisser quelqu’un entrer chez vous, assurez-vous de son identité.
En cas de doute, même si des cartes professionnelles vous sont présentées, appelez le service ou la société dont vos interlocuteurs se réclament.
• Ne laissez jamais une personne inconnue seule dans une pièce de votre domicile.
• Placez en lieu sûr vos bijoux, carte de crédit, sac à main et clés de voiture.
Ne laissez pas d’objets de valeur visibles à travers les fenêtres.
• Si vous possédez un coffre-fort, il ne doit pas être apparent.


Signalez au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie tout fait suspect
pouvant indiquer qu’un cambriolage se prépare.


NE COMMETTEZ PAS D’IMPRUDENCE
• N’inscrivez pas vos nom et adresse sur votre trousseau de clés.
• Ne laissez pas vos clés sous le paillasson, dans la boîte aux lettres, dans le pot de fleurs… Confiez-les plutôt à une personne de confiance.
• De nuit, en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes, surtout si elles sont accessibles depuis la voie publique.
• Ne laissez pas dans le jardin une échelle, des outils, un échafaudage ; ils offrent des moyens d’entrer chez vous.

AVANT DE PARTIR EN VACANCES

Informez votre entourage de votre départ (famille, ami, voisin, gardien…).
• Faites suivre votre courrier ou faites-le relever par une personne de confiance : une boîte aux lettres débordant de plis révèle une longue absence.
• Transférez vos appels sur votre téléphone portable ou une autre ligne.
• Votre domicile doit paraître habité tout en restant sécurisé. Créez l’illusion d’une présence, à l’aide d’un programmateur pour la lumière, la télévision, la radio…


Ne communiquez pas vos dates de vacances ou vos absences sur vos réseaux sociaux. Il est déconseillé de publier vos photos de vacances. Toutes ces informations facilitent l’action des cambrioleurs.


Lisez attentivement votre contrat d’assurance habitation. Il mentionne les événements pour lesquels vous êtes couverts et les mesures de protection à respecter. Prenez contact avec votre assureur pour toute question.
Afin de diminuer les risques de cambriolages, vous pouvez demander la mise en œuvre du dispositif de participation citoyenne. Il met en relations élus, forces de l’ordre et habitants d’un quartier. Contactez votre maire, pivot du dispositif.
Des conseils personnalisés pour rendre votre domicile plus sûr ? Rendez-vous à votre commissariat ou brigade de gendarmerie pour contacter le correspondant sûreté.


OPÉRATION TRANQUILLITÉ VACANCES


Vous partez en vacances ?
Dans le cadre de leurs missions quotidiennes, les forces de sécurité pourront surveiller votre domicile à condition de signaler votre absence.
Vous disposez désormais de deux possibilités pour vous inscrire au dispositif OTV :
• soit en vous déplaçant auprès d’un commissariat de police ou d’une brigade de gendarmerie de votre choix ;
• soit en vous inscrivant en ligne via le site service-public.fr en vous identifiant avec un compte France Connect.
Quelque soit la démarche, un récépissé vous sera remis.


VOUS ÊTES VICTIME OU TÉMOIN D’UN CAMBRIOLAGE : COMPOSEZ LE 17 !


Prévenez immédiatement, en composant le 17, le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie du lieu d’infraction.
Si les cambrioleurs sont encore sur place, ne prenez pas de risques ; privilégiez le recueil d’éléments d’identification
(physionomie, vêtements, type de véhicule, immatriculation…).


AVANT L’ARRIVÉE DES FORCES DE L’ORDRE
Préservez les traces et indices à l’intérieur comme à l’extérieur :
• ne touchez à aucun objet, porte ou fenêtre ;
• interdisez l’accès des lieux.


UNE FOIS LES CONSTATATIONS FAITES
• Faites opposition auprès de votre banque, pour vos chéquiers et cartes de crédit dérobés ;
• prenez des mesures pour éviter un autre cambriolage (changement des serrures,
réparations…) ;
• déposez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie en vous munissant d’une pièce d’identité. Pour gagner du temps, vous pouvez déposer une pré-plainte sur internet : https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr/
• déclarez le vol à votre assureur, par lettre recommandée, dans les deux jours ouvrés. Vous pouvez y joindre une liste des objets volés, éventuellement avec leur estimation.


Pourquoi déposer plainte ?
Il existe des spécialistes de police technique et scientifique dans chaque département. Ils relèvent les traces et indices en vue d’identifier les auteurs des cambriolages.

Canicule, fortes chaleurs : adoptez les bons réflexes.

Le plan national canicule est déclenché le 1er juin de chaque année.

Ce dispositif a pour objectifs d’anticiper l’arrivée d’une canicule, définir les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires de celle-ci et d’adapter au mieux les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial en portant une attention particulière aux populations spécifiques.

Le plan canicule comporte 4 niveaux : Ces niveaux s’articulent avec les 4 couleurs de vigilance météorologique.

  • Le niveau 1 – veille saisonnière correspond à la carte de vigilance verte de Météo France
  • Le passage au niveau 2 – avertissement chaleur correspond à la carte de vigilance jaune de Météo France
  • Le passage au niveau 3 – alerte canicule correspond à la carte de vigilance orange de Météo France
  • Le passage au niveau 4 – mobilisation maximale correspond à la carte de vigilance rouge de Météo France

Canicule Info Service 0 800 06 66 66 (appel gratuit)